• Vincent

La danse et l'émotion... et pourtant c'est un homme, et il ne fait pas du classique.

Mis à jour : 5 juin 2018

Parfois, nous mettons en lumière ces hommes qui vont au delà des clichés. Cependant, ce sont toujours les mêmes idées, toujours les mêmes exemples de contre-stéréotypes que nous donnons. En effet, nous stéréotypons la danse comme étant un métier de femmes, et nous avons tendance à parler des hommes qui dansent du classique pour contre-argumenter. C'est surement pour donner un contraste et avoir plus d'impact me direz vous. Mais aller à l'encontre d'une idée reçue, en appuyant toujours le même exemple, peut parfois perdre de son sens.


Aujourd'hui, nous souhaitons vous parler d'un homme à part, qui illustre le contre-stéréotype de la femme danseuse. Il ne fait pas du classique, mais du hip-hop. Mais comment un homme qui danse du hip-hop peut être considéré comme un exemple contre les stéréotypes ? Minute papillon ;-)...


Voici Aurélien Collewet alias Biscuit

Demi-finaliste de la France à un Incroyable Talent en 2017, c'est via une danse hip-hop rythmée sur des airs de musiques classiques, qu'il performe. 13h13, l'une des vidéos dans laquelle il apparaît, nous montre ses performances remplies d'émotions et transpirantes de sincérité.


Il confit d'ailleurs au Journal du Nord "J’ai fait en sorte de rester le plus authentique possible et d’emmener les gens dans mon univers. (...) J’ai profité de ce moment pour montrer une autre facette de moi, être où on ne m’attend pas. Ce n’est pas la prestation la plus performante que j’aie pu faire jusqu’à aujourd’hui, mais la plus sincère et authentique ! "


Voilà 3 notions que nous avons du mal à associer : émotion, danse et homme. Les stéréotypes nous poussent à croire que la danse douce est moins faite pour les hommes. Et si Biscuit incarnait un autre genre de danse et transmettait avec un message fort : la réalisation de soi ?


Dans son interview pour redbulletin, il prône la libération de soi pour proposer quelque chose de nouveau. "N'ayez pas peur de briser les codes" dit-il, un fort message d'empowerment pour toutes ces personnes qui n'osent pas de peur d'être différent. A travers son discours, il incarne une source d'inspiration à tous ces enfants qui ont peur de se lancer dans un projet car ils vont à l'encontre des stéréotypes qui leur sont associés.


Si "être créatif c'est comme un muscle, il faut l'entraîner", alors participons à développer la créativité des enfants. Ça commence par des gestes simples. Avec The Moon Project donnons à chaque enfant la possibilité de rêver grand.

115 vues

rejoignez l'aventure !

Rejoignez la communauté des incroyables parents Topla et aidez-nous à semer des graines d'égalité !

Partagez vos sourires, vos créations vos idées sur nos réseaux sociaux, ensemble, on va toucher la lune.

 

 

 

 

  • RefonteTMP-18
  • RefonteTMP-19

@toplatoys